Espece de Bohemienne

Espèce de bohémienne! comme me dis souvent mon grand père! Et il n'a pas tort. Pigeon Voyageur, passionnée d'images (de photo et de scrap) et de découvertes en tout genre, ... voila quelques aspects de ma personne que je vais indécemment exhiber ici!!

12 février 2009

FILM( coup d'coeur) : La Graine et le Mulet de Abdellatif Kechiche

Je viens vous parler d'un gros, très gros coup de coeur cinématographique.

Force est de constater que parfois, les prix, c'est pas que de la connerie et celui-là en a reçu un petit paquet.

 

Attention je peux, éventuellement, en me forçant, comprendre que certains puissent ne pas accrocher à ce film de 2h30 tournant autour d'une histoire de couscous au poisson. Mais dès que j'arrête de me forcer, je n'y arrive plus tant je suis conquise.

Ô combien conquise par ce film hors du commun, criant de vérité, de simplicité, de justesse.

 

LE TOPO:

Sète, le port.

Monsieur Beiji, la soixantaine fatiguée, se traîne sur le chantier naval du port dans un emploi devenu pénible au fil des années.

Père de famille divorcé, s'attachant à rester proche des siens, malgré une histoire familiale de ruptures et de tensions que l'on sent prêtes à se raviver, et que les difficultés financières ne font qu'exacerber, il traverse une période délicate de sa vie où tout semble contribuer à lui faire éprouver un sentiment d'inutilité.

Une impression d'échec qui lui pèse depuis quelque temps, et dont il ne songe qu'à sortir en créant sa propre affaire : un restaurant. Seulement, rien n'est moins sûr, car son salaire insuffisant et irrégulier, est loin de lui offrir les moyens de son ambition.

Ce qui ne l'empêche pas d'en rêver, d'en parler, en famille notamment. Une famille qui va peu à peu se souder autour d'un projet, devenu pour tous le symbole d'une quête de vie meilleure.

Grâce à leur sens de la débrouille, et aux efforts déployés, leur rêve va bientôt voir le jour... Ou, presque...


MA NOTE: 5/5

une révélation qui renouvelle, pour moi, le cinéma.


MON AVIS:

Aucune fioriture, mais un jeu d'acteur extraordinaire (Hafsia Herzi y est simplement époustouflante), une analyse sociale à mon sens parfaite, pas de lieu commun, que de l'humain.

Une France dépeinte telle que je l'aime: métissée, riche de ce métissage décomplexé, d'un côté. De l'autre côté elle est malheureusement aussi dépeinte telle que je la hais: celle qui aime les arabes et pour leur couscous et leur danse du ventre et qui au delà de ces aspects réducteurs ne les considèrent pas leur culture comme faisant partie de la France.

Ne vous laissez pas décourager par un début qui paraît simple, trop peut être.
C'est pas du cinéma c'est la vie. Oui, la vie on connait déjà. Mais cette entrée en matière n'est que l'occasion d'être nous même accueillis dans la famille élargie de Slimane.

Une fois entrés dans la famille, on espère avec elle, on a les boules avec elle, on a le coeur qui se serre avec elle, on a honte avec elle, on reprend espoir avec elle, on est transportés par le suspence et la magie des 15 dernières minutes avec elle.

Impossible dans ces conditions de trouver le temps long et de rester insensible à ce film. Oui, on en sort épuisé, désabusé, plein d'espoir, on en sort résolument touché.

Mais j'en dis trop, ce film se vit, simplement.

Un grand chapeau au réalisateur Abdellatif Kechiche et à tous ses acteurs

LA BANDE ANNONCE:

 


La graine et le mulet : Bande Annonce
envoyé par cineFA

Joyeusement posté par la bohémienne Vanillabricot dans la catégorie - Vous en dites quoi? [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    Bonjour, j'ai beaucoup apprécié ce film mais il faut "s'accrocher". La caméra bouge beaucoup et certaines scènes sont longues. En revanche, j'ai été un peu frustrée par la fin, un peu abrupte. Et je n'ai pas compris comment ils arrivaient à trouver l'argent pour ouvrir le restaurant. Il y a un raccourci qui m'échappe car c'était très mal parti. En revanche, la scène de la crise de nerf de la femme délaissée et la danse du ventre sont des séquences inoubliables. Bonne après-midi.

    Posté par dasola, 22 juillet 2009 à 14:35

Poster un commentaire