Espece de Bohemienne

Espèce de bohémienne! comme me dis souvent mon grand père! Et il n'a pas tort. Pigeon Voyageur, passionnée d'images (de photo et de scrap) et de découvertes en tout genre, ... voila quelques aspects de ma personne que je vais indécemment exhiber ici!!

20 mars 2009

Livre: La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano

La solitude des nombres premiers
Ma note:
3/5 (original, torturé et bien écrit)

 

Le topo: Les nombres premiers ne sont divisibles que par 1 et par eux-mêmes ; soupçonneux et solitaires, certains possèdent cependant un jumeau dont ils ne sont séparés que par un nombre pair.

Maffia, jeune surdoué, passionné de mathématiques, en est persuadé : il compte parmi ces nombres, et Alice, dont il fait la connaissance au lycée, ne peut être que sa jumelle.

Même passé douloureux, même solitude à la fois voulue et subie, même difficulté à réduire la distance qui les isole des autres.

De l'adolescence à l'âge adulte, leurs existences ne cesseront de se croiser, de s'effleurer et de s'éloigner dans l'effort d'effacer les obstacles qui les séparent.

Paolo Giordano scrute avec une troublante précision les sentiments de ses personnages qui peinent à grandir et à trouver leur place dans la vie. Ces adolescents à la fois violents et fragiles, durs et tendres, brillants et désespérés continueront longtemps à nous habiter.

Mon avis:

C'est un livre dont je ne savais pas trop qu'attendre.
A la lecture du topo, j'ai failli le refuser, incapable de m'y projeter.
J'ai pourtant accepté quand j'ai vu qu'il avait obtenu en Italie un grand succès et le prix Strega. Me battant contre mon côté snob lattant (pas la peine de confirmer! c'est juste histoire de parler...!), je me dis que ce qui plait au plus grand nombre doit être appréciable, et que, s'il en plus il est primé, il ne doit pas être idiot!

Jusqu'à présent les livres "offerts contre critique" avaient tous été des déceptions.
Recevoir des bouquins gratuits c'est chouette, mais ça devient lourd si on ne doit critiquer que des premiers romans trop introspectifs, ou des livres franchement loupés.

Heureusement "la solitude des nombres premiers" est arrivé et c'est enfin la bonne surprise que j'attendais pour me convaincre de continuer cet "échange" de bons procédés.
Ici, c'est un premier roman certes mais il n'est en aucun cas loupé.

Les 2 personnages, Mattia et Alice, sont tous les deux traumatisés par un évènement de leur enfance. L'un, génie des mathématiques, rongé par une terrible culpabilité, ne cherche pas à combler le fossé qu'il a creusé entre lui et les autres.
L'autre, vacille entre son envie d'être "comme les autres" et son mal-être qui la ronge physiquement.

Ce sont 2 personnages originaux et leur histoire conjointe ne peut que l'être aussi.
L'auteur ne fait jamais le choix de la facilité dans le développement de leur relation. Rien n'est téléphoné et du coup on s'attache à ces 2 personnes bancales, luttant avec elles-même, avec les autres, l'un contre l'autre, ensemble, tout à la fois.

C'est un livre sur la souffrance. C'est un livre qui, tout le long, et encore plus à la fin parle de solitude.
Et pourtant je l'ai aussi trouvé réconfortant.
C'est un livre qui dit, selon moi, comment, parfois, le simple chemin que l'on fait pour se détacher de la souffrance peut, à lui seul, être le but d'une vie aboutie.

Il donne à la vie de ses personnages un sens qui s'il n'est pas le bonheur n'en est pas moins vain: se libérer du malheur.

Livre offert par les éditions du Seuil et logoque je remercie de cet envoi.

 


Joyeusement posté par la bohémienne Vanillabricot dans la catégorie - D-Livres - Vous en dites quoi? [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Je suis d'accord avec toi, parfois se détacher de sa souffrance ou d'une pathologie dont on souffre peut être une fin en soi, un but dans l'existence.Je travaille avec certains enfants "perturbés" et chaque instant de complicité avec eux me paraît une minuscule victoire sur leur "souffrance".

    Posté par Armande, 25 mars 2009 à 20:26
  • Je le vois sur beaucoup de blog et ça me donne vraiment envie de le lire. je vais essayer de l'emprunter à la bibliothèque ou attendre qu'il sorte en poche.

    Bravo pour ce blog très sympathique!

    Posté par Edelwe, 28 mars 2009 à 11:29
  • Une très belle découverte pour moi, et une franche réussite pour un premier roman!

    Posté par pimprenelle, 31 mars 2009 à 06:55
  • Hum, un peu comme toi, à la lecture du résumé je n'ai pas été emballée. Mais je reste pour l'instant sur cet a priori ...
    Malgré tout, je vois pas mal de billets élogieux, du coup je le lirai peut-être. Je verrai.

    Posté par Leiloona, 31 mars 2009 à 19:44

Poster un commentaire