Espece de Bohemienne

Espèce de bohémienne! comme me dis souvent mon grand père! Et il n'a pas tort. Pigeon Voyageur, passionnée d'images (de photo et de scrap) et de découvertes en tout genre, ... voila quelques aspects de ma personne que je vais indécemment exhiber ici!!

06 décembre 2009

Istanbul: Kurban Bayramı (1)

La semaine dernière on fêtait dans toute la Turquie le Kurban Bayramı, ou fête du mouton, plus connue chez nous comme l'Aïd El Kebir.

Grande fête religieuse musulmane
elle a lieu environ un mois après la fin du ramadan, elle détermine la fin du pèlerinage de la Mecque et elle commémore un épisode religieux qui est aussi présent chez les chrétiens: le sacrifice par Abraham de son fils Ismaël remplacé au dernier moment par un mouton.
C'est pourquoi cette fête est aussi appelée "la fête du sacrifice" et que tous les musulmans qui le peuvent, ce jour là, sacrifient selon des rites précis un animal (ici un mouton ou un veau le plus souvent) dont la viande sera partagée avec la famille, l'entourage et les personnes qui ne peuvent en acheter.

Istanbul_Kurban_Bayrami__23_

C'est LA grande fête familiale par excellence. L'équivalent de notre Noël.

De mon côté j'ai voulu profiter de ce week-end prolongé pour retourner à Istanbul que j'adore à chaque fois un peu plus.

Istanbul_Kurban_Bayrami__15_


Sur la route, en bus, dans de nombreux endroits j'ai pu voir des familles, des hommes s'affairer au sacrifice, et à la découpe des animaux dans des jardins, des terrains vagues, des parkings... un peu partout quoi!

A chaque fois une toile cirée bleue servait à poser les morceaux de viande. Par un espèce de lien étrange cette toile cirée me rappelait celle de la même couleur qu'on trouve  dans les parcs partout au Japon à l'époque de Hanami : la floraison des cerisiers.

Toujours est-il qu'une athmosphère particulière flottait dans l'air: une athmosphère de convivialité, de religiosité aussi.

Une fois arrivée à Istanbul je choisis donc de trainer mes chaussettes dépareillées dans les mosquées histoires de percevoir un peu de cette ambiance.


Istanbul_Kurban_Bayrami

Istanbul_Kurban_Bayrami__2_

Istanbul_Kurban_Bayrami__25_

Istanbul_Kurban_Bayrami__26_

Istanbul_Kurban_Bayrami__3_

(photo de gauche: derrière le paravent du coin pour les femmes, dans certaines mosquées elles ne sont pas derrière un paravent: simplement derrière les hommes ou encore aux balcons dans les étages avec une belle vue sur la pièce principale)

Istanbul_Kurban_Bayrami__1_  Istanbul_Kurban_Bayrami__19_


Celles de Sulthanamet sont plutôt calmes mis à part les quelques touristes inévitables et les immuables pigeons.

Istanbul_Kurban_Bayrami__12_

Istanbul_Kurban_Bayrami__4_


Par contre à Eyüp, quartier hautement traditionnel au bord de la Corne d'Or,

Ad____Ey_p

et quartier que j'adore, il y a déjà plus de monde! (qui a dit que porter le foulard était obligatoirement triste?)

Istanbul_Kurban_Bayrami__5_

Istanbul_Kurban_Bayrami__6_

On trouve aussi des moutons à vendre au poids.

Istanbul_Kurban_Bayrami__7_

et un abattoir dans un parking (Cliquer mais âmes sensibles et végétariens activistes s'abstenir)


Aux alentours, dans le cimetière qui mène sereinement au Café Loti haut perché les familles viennent prier et lire quelques prières.


Istanbul_Kurban_Bayrami__9_


Istanbul_Kurban_Bayrami__10_


Istanbul_Kurban_Bayrami__11_

Si vous pouviez au passage arrêter le diaboliser l'Islam ce serait quand même pas mal. Finalement les croyances sont les mêmes et le message en ce jour du sacrifice vaut bien celui de Noël. Un imam à Eyüp dans son sermon (de ce que je comprends avec mon turc tout naze évidemment) parlait d'unité malgré les différences, de solidarité, d'humilité et de piété. Il pourrait envoyer son discours à nos prêtres et on y verrait que du feu à la messe de Noël.

Si vous éteignez la télé quand vous voyez Sarko parce que vous êtes conscient du matraquage médiatique dont on est victime, vous pouvez commencer à éviter de vous laisser abrutir par les reportages récurrents sur le mauvais Islam qui fait un super chiffre d'audimat simplement parce qu'il joue sur la peur des gens et le besoin de se trouver un ennemi commun pour se sentir uni.
Enfin moi je dis ça... je dis rien...

Istanbul_Kurban_Bayrami__24_


Revenons à Istanbul.

Istanbul_Kurban_Bayrami__22_

Istanbul_Kurban_Bayrami__21_


On ne peut que tomber amoureux de cette ville où on peut, à sa guise, assiéger les ponts pour pécher en se laissant porter par l'odeur des Balık Ekmeks (pains de poisson) qui embaume le quartier de Eski Camii et de Galata:

Istanbul_Kurban_Bayrami__14_

(le pont Galata ci-dessus

et la tour Galata ci-dessous)

Istanbul_Kurban_Bayrami__13_

Ad____Galata


Ou des groupes d'hommes dansent au son de ... la cornemuse, comme ça au détour d'une rue!

Istanbul_Kurban_Bayrami__17_


Ou les transports en commun ont un sacré goût de magie

Istanbul_Kurban_Bayrami__18_

(Ca change du RER B...)

Istanbul_Kurban_Bayrami__16_

Si ça nous vous a pas convaincu de venir me voir prochainement, dans un prochain billet je vous emmenerai vous balader à Eyüp et Fatih des quartiers populaires que nombres de turcs n'aiment pas (trop pauvres, trop sales, trop délabrés...), et que j'adore. On fera aussi une halte à Ortaköy, joli quartier posé sur le rivage du Bosphore.

 

Joyeusement posté par la bohémienne Vanillabricot dans la catégorie - A Turquie - Vous en dites quoi? [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    Je suis déjà convaincue, mais ton billet m'a encore plus transportée. Tes photos sont magnifiques, et tes mots d'une ouverture sur "l'autre" très réjouissante.

    Je suis venue pour lire une critique des Hauts de Hurlevent (via BOB) et je ne suis pas déçue du voyage.

    Je reviendrai !

    Posté par ada, 06 décembre 2009 à 22:06
  • J'aimerais y aller en 2010, pour les manifestations de la capitale culturelle... Et tes photos sont MA-GNI-FI-QUES!

    Posté par la nymphette, 07 décembre 2009 à 11:22
  • Si je pouvais je te rejoindrais de suite

    Posté par anjelica, 07 décembre 2009 à 19:58
  • C'est beau les foulards colorés, ça rappelle le magasin que j'aime à Ulus mais c'est beau aussi les chapeaux, les casquettes et aussi les cheveux libres...ce qui est vraiment beau c'est la diversité.

    Posté par mum, 16 décembre 2009 à 19:14

Poster un commentaire